Autre regard sur les enfants

Avec l'insouciance, la spontanéité est reine.

L'école finit quand il fait jour et il reste du temps pour s'amuser. Comme le soir arrive tôt (vers 5 ou 6 heures) les enfants connaissent la vie de nuit.

Je me souviens de Larissa, la plus petite de mes soeurs avec Armel, son aîné,  dans le hamac que Dan avait installé dans la cour, jouant et riant à gorge déployée tout en se balançant fort.

Je me souviens des larges sourires aux dents immaculées qui éclataient sur les visages plein d'une joie innocente.

Comme sont loin les jeux vidéos, la télévision à toute heure, non, pas de ça!

Ici j'ai vu des grappes d'enfants courir en hurlant de rire, jouer avec trois bout de bois, jouer avec leur corps et leurs sensations.

J'ai vu des bambins emmenés partout, sereins car sur le dos de leur mère.

J'ai vu des adolescents chanter et danser des chansons dans le vent avec coeur et ardeur!

Je revois certaines petites filles si curieuses de me voir qu'elles restaient là à m'observer, à glousser, à pépier pour se raconter je ne sais quoi sur l'occidentale, "la blanche" comme m'appelait une petite à peine plus grande qu'un bouton de rose. Et elle me faisait coucou de sa main ,impatiente que je lui réponde. Pas d'agressivité dans cette appellation, plutôt une évidence ou peut-être répétait-elle les mots des adultes...?

 

Enfants de Dahiri se préparant pour un concours de danse

 

Les enfants sont partout, mon père en a cinq à lui en Côte d'Ivoire, six avec le plus grand fils de Madame. Lui-même est l'aîné d'une famille de douze!

Famille nombreuse, famille heureuse?

Commentaires (2)

Catherine Do Vale Guizot
  • 1. Catherine Do Vale Guizot | 11/12/2009
Bonjour,
Je te le souhaite, moi-même, j'espère y retourner très bientôt, j'ai des projets plein la tête pour la-bas, alors, je suis très impatiente!
D'autres écrits sont en préparation avec d'autres photos et des petits films, de nouvelles nostalgies en perspective!
serge bayala
  • 2. serge bayala | 11/12/2009
salut comment va tu. je cherchais des info sur lakota et ton histoire ma seduite pour avoir vecu a dogohiri de 1992 a 1996 .ton histoire me donne beaucoup de souvenirs et de la nostalgie. aurais je l'ocasion de revisiter cette ville ce village ce lycée .

Ajouter un commentaire